La prière d'écoute

 

Un cœur qui a des oreilles

Apprendre à écouter Dieu est un processus qui est maladroit et lent dans ses débuts, mais qui se développe et grandit au point où l’on se demande comment on a pu vivre sans cela.

Quelques étapes pour y arriver. 

 

1. Demeurez calme et silencieux devant Dieu

Seigneur, place-moi dans ton silence.

« Je tiens mon âme en égale et silencieuse comme un petit enfant sevré contre sa mère. » Ps 130

« Arrêtez ! Sachez que je suis Dieu, je domine les nations, je domine la terre. » Ps 45

 

2. Fermez la porte aux autres voix et entrez dans la prière d’écoute

Seigneur Jésus, en ton Nom, je te demande d’ordonner aux voix qui ne sont pas de toi de se taire et de ne pas s’ingérer dans ma prière.

Le baptême ne nous a-t-il pas revêtu de l’autorité spirituelle de Jésus Christ ?

 

3. Demandez à Dieu de sonder votre cœur et de vous parler

Père, tu connais mon coeur mieux que moi. Mon cœur n’est pas un mystère pour toi. M’aiderais-tu à y voir clair ? etc. Viens me parler en moi-même, ton serviteur écoute ! Qu’as-tu à me communiquer aujourd’hui ? Qu’as-tu à me dire à propos de cette colère, cette timidité, etc.

« Rien n’est plus tortueux que le cœur de l’homme, il est incurable. Qui peut le connaître ? Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon sa conduite, selon le fruit de ses actes. » Jr 17, 9-10 

« Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ! » 1 Sam 3, 7-9

 

4. Attendre dans le silence que Dieu parle

Ne pas s’analyser, ni se torturer l’esprit. Pas de pression : il n’y a pas un devoir de produire, de trouver. Les pensées qui vous viendront à l’esprit seront généralement celles de Dieu qui veut vous parle. Evitez de vous appuyer sur vos propres connaissances, mais faites confiance au Seigneur de tout votre être. Ecrivez ce qui vous vient à l’esprit.

 

Témoignage

« J'ai décidé de me retirer dans un endroit silencieux, d'écouter Dieu et de présumer que ce qui me viendrait à l'esprit proviendrait de lui, ou serait permis par lui dans un but spécial qui m'était inconnu. Si ce qui me viendrait à l'esprit était de mauvaises pensées, je présumerais que cela pouvait cacher un péché dans ma vie et que Dieu me demandait d'être honnête avec lui. Je n'ai pas abordé cela de manière passive. J'ai amené toutes mes pensées à l'obéissance du Christ et j'ai fait face à tout ce qui me venait à l'esprit. À ma grande surprise, c'était la première fois de ma vie que je passais une heure dans la prière, et cela était rafraîchissant. »          

 Rusty Rustenbach in « La prière d’écoute et de guérison intérieure »

J’ai peur que ce soit simplement moi qui parle ! objectent certains !

Cette remarque a une certaine validité. Cependant lorsque le désir de notre prière est d’entrer en communion avec le Christ pourquoi cette défiance vis-à-vis des pensées et motions que notre cœur reçoit ?...Dieu ne peut que nous parler qu’à travers nos pensées, notre imagination, nous-mêmes.

Aussi, voici le conseil : accueillez ce qui vous vient, en peu de temps vous serez capables de faire la différence entre ce qui ne vient que de vous et la parole nouvelle qui vient de Dieu à travers vous.

N’analysez pas à l’excès ce qui est reçu, reprenez-la au besoin après quelques jours, le discernement viendra alors plus aisément.

 

5. Après le temps de prière, notez les impressions que Dieu vous a données

 

 

Obstacles à l’écoute

Perte du sens de Dieu et du surnaturel et léthargie spirituelle 

Doute - hésitation 

Incrédulité -Scepticisme - Hyperanalyse

Perte de la pensée symbolique, de la capacité de ‘penser avec le cœur’

Besoin de contrôle

Amertume

Refus de pardonner

Péché récurrent

Orgueil

Colère cachée contre Dieu

Programmer la prière, avoir des attentes sur ce que Dieu dira

Difficulté à être à l’écoute de nos émotions