Délivrance simple d'un maléfice

 

 

Cette fiche permet à celles et ceux, légitimement mandatées par l'Eglise , d’accompagner des personnes qui pensent être victimes innocentes d’un maléfice. Se rappeler cependant que ces personnes peuvent en être responsables, notamment si elles ont recherché des savoirs interdits (spiritisme, cartomancie et autres divinations, etc.) ou ont recouru à des pouvoirs interdits (magie, recours à un envouteur etc.)

La démarche vise l’approfondissement de leur foi et une conversion plus profonde : prendre le temps d’accueillir et répondre aux questions et objections. Ne pas vouloir convaincre mais simplement exposé la vérité révélée.  

Choisir parmi les étapes celles qui paraissent opportunes selon la physionomie spirituelle du consultant.

Bbbb 7 1

 

Confesser sa foi en Jésus

"Ta foi t’a sauvé" répète Jésus. « La foi du cœur obtient la justice, et la confession des lèvres, le salut. » Rm 10,10.

Es-tu prêt à professer ta foi en Jésus ? Par exemple comme ceci :

« Seigneur Jésus Christ, je crois que tu es le Fils de Dieu. Je crois que tu es le seul chemin vers Dieu le Père ; je crois que tu es mort sur la Croix pour mes péchés, et que tu es ressuscité d'entre les morts. Amen ! » ou voir Acte de foi.

Se repentir et se confesser

Un obstacle à la bénédiction de Dieu, ce sont les péchés non encore pardonnés (jalousie, colère, haine, doute, peur, non-pardon, idolâtrie, etc.).

Si ce n’est pas directement possible, dans l’attente de vivre le sacrement, se tourner vers le Seigneur :

« Père, je confesse ta tendresse et demande ton pardon surtout pour les péchés qui m'ont rendu vulnérable à la malédiction. Amen ! »

Renoncer à tout contact occulte

Pardonner les offenses subies

Le refus de pardonner et la peur sont les grands obstacles à la bénédiction de Dieu dans ta vie. Jésus a dit : « Et quand vous êtes en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, remettez-lui afin que votre Père qui est aux deux vous remette aussi vos offenses. » Mc 11,25

Inviter, par exemple, à dire :

« Par une décision de ma volonté, je décide de pardonner du fond du cœur à ceux qui m'ont fait du mal ou causé du tort, tout comme je désire moi-même être pardonné de Dieu. En particulier, je pardonne à ... »

Délivrer du maléfice

Pour toi, Jésus a donné sa vie. Déjà, il t’a parfaitement libéré. A toi d’accueillir à présent cette victoire. Pour cela, ne doute pas qu’il t’exauce bientôt, même si cela vient un peu plus tard. Car Dieu te guérit en chemin et de la manière qu’il choisit pour toi dans sa Sagesse.  Es-tu prêt à faire alliance avec notre Seigneur et à lui demander la libération de toute malédiction sur ta vie ?

Si oui, inviter à prier par exemple comme ceci :

« Seigneur Jésus, sur la Croix, tu as porté mes souffrances, tu as anéanti le péché et brisé toutes les malédictions. Confiant en ta tendresse pour moi, plein de reconnaissance envers toi, je te demande de briser toute malédiction qui aurait pu m’atteindre. Augmente aussi ma foi et que, par elle, j’accueille ta victoire. Bénis-moi à présent avec le Père et le saint Esprit. Amen ! »

Rendre grâce

Sans te préoccuper de savoir comment le Seigneur accomplira sa promesse pour toi, rends-lui grâce pour ce qu’il accomplit en ta faveur. Reste docile à son Esprit. Souviens-toi que le Seigneur « est capable de faire bien au-delà, infiniment au-delà de tout ce que nous pouvons demander ou concevoir... » Ep 3,20.

Alors ne limite pas ce que le Seigneur se prépare à accomplir en toi et pour toi.

 

Y-a-t-il autre chose que l’accompagné désire que Dieu accomplisse pour lui ?

Peut-il partager comment il a vécu ce temps de ministère ?

Si le requérant est troublé, prier avec lui jusqu'à ce que le trouble soit passé. N’arrêter de prier que sur une réponse positive.

Faut-il aller plus loin ?

Le recours à un prêtre exorcise est-il nécessaire ? C’est le cas si des manifestations anormales sont apparues durant la démarche.